L’importance de diversifier les aliments pour les enfants

diversification alimentaire

Publié le : 15 mars 20226 mins de lecture

Le bébé doit suivre une alimentation variée. La diversification alimentaire enfants est vitale ! Pensez tout de même à surveiller la quantité. Il existe des aliments qui peuvent causer des allergies ou des effets néfastes à l’enfant.

Pourquoi et quand diversifier l’alimentation de votre enfant ?

Vous devez varier la nourriture de votre enfant, car cela lui permet de découvrir divers goûts. En effet, il est vital pour l’enfant de prendre des produits diversification alimentaire. Varier le repas est aussi majeur afin que l’enfant s’habitue à manger d’une autre façon. Si vous ne variez pas leurs aliments, il sera possible qu’il n’aime pas certains mets en grandissant. Soyez vigilants ! Pour continuer, varier les aliments aide son système digestif à s’entraîner. Cela renforce aussi son système immunitaire.

Quand doit-on varier la nutrition ? Pour réduire l’apparition des allergies, il est conseillé de mixer les goûts entre 4 et 6 mois. Les médecins vous imposent cela. Dans le cas contraire, votre enfant risque de contracter des allergies lorsqu’il va grandir. Attention ! Pensez aussi à espacer l’entrée de nouveaux aliments. Dans la pratique, trois jours d’écart sont requis entre deux nouveaux aliments. Pour en ajouter, commencez par de petites quantités. Ensuite, augmentez-la au fur et à mesure. Par exemple, optez pour une cuillère à café pendant le premier jour ; puis, doublez-la chaque semaine. N’oubliez pas non plus d’acheter des produits de qualité chez papillette.fr.

Comment diversifier le repas de votre enfant ?

L’OMS ou l’Organisation mondiale de la Santé recommande de continuer l’allaitement jusqu’à six mois. La variation se fait entre 4 et 6 mois. Par conséquent, durant ce laps de temps, il est recommandé d’allaiter toujours votre bébé.

Pour les bébés qui aiment les biberons, optez pour une bonne qualité. Vous devez 200 ml d’eau légèrement minéralisée. Ajoutez 6 mesures arasées de lait de premier âge. Ce lait s’apparente au lait maternel. Puis, au moment du premier repas sans lait, passez au lait du deuxième âge. Vous pouvez réduire ou hausser la ration. Elle est fixée à 30 ml d’eau pour une mesure. Toutefois, ne forcez pas votre bébé à terminer son biberon. Lorsqu’il est rassasié, vous devez arrêter tout de suite.

Au sujet des farines et des céréales, débutez par 1 à 2 cuillères à café de l’un de ces deux produits. Préférez l’incorporer dans le biberon le matin ou le soir.

Le gluten n’est réservé qu’au bébé de 4 à 16 mois. Par contre, il est aisé de choisir, lors de la première variation, une farine de premier âge sans gluten.

Voici la liste des fruits et légumes adaptés pour bébé : brocolis, carottes, betteraves rouges, tomates, banane, pêche, etc. Cette liste n’est pas exhaustive. Pensez à consulter des experts pour plus de sécurité.

Comment savoir si notre enfant souffre d’une allergie lors de la variation ?

Une allergie alimentaire apparaît lorsque le système immunitaire réagit mal après la prise d’un aliment. Les symptômes apparaissent en général après 30 minutes de la prise. Selon les statistiques, environ 5 % des bébés et 3 % des enfants ont ce type d’allergie. L’allergie au lait s’avère la plus répandue. Rassurez-vous, cela disparaît vers l’âge de cinq à huit ans.

Voici la liste des principaux aliments qui causent des allergies :

  • Le lait de vache
  • Les crustacés
  • Les œufs
  • Les arachides
  • Les poissons

Les symptômes n’apparaissent qu’après 30 minutes à 1 heure de la prise. L’anticorps va donc essayer de résister à l’allergie. Pour voir cela, vous devez examiner votre enfant. L’apparition des plaques rouges figure parmi les symptômes les plus répandus. Il se peut aussi que votre enfant risque de pleurer ou que sa voix change. Cela sera accompagné par des démangeaisons. Des vomissements et des diarrhées s’installeront aussi. Lorsqu’il respire mal, lorsque ses lèvres enflent ; pensez tout de suite à contacter un médecin. C’est un signe d’une réaction allergique sévère.

Comment savoir si mon bébé est rassasié ou a faim ?

Pour savoir si un bébé est rassasié, il est suggéré d’observer son comportement. Pour cela, vous devez l’allaiter. Donnez-lui la quantité qu’il boit tous les jours. En effet, vous devez lui trouver un rythme d’allaitement. S’il boit tout le lait, cela signifie qu’il a encore soif ou faim. Par conséquent, vous devez toujours préparer une quantité suffisante. Les médecins conseillent de peser votre bébé une fois par semaine. Selon les statistiques, le bébé gagne en général entre 100 à 250 g par semaine durant les six premiers mois. Si vous constatez une baisse de poids, vous devrez rester prudents. Au quotidien, cela peut s’accompagner d’une longue heure de pleurs. Observez aussi ses joues si elles sont creuses. Tenez aussi compte du nombre de couches mouillées durant 24 heures. En général, le bébé mouille sa couche en moyenne entre 6 à 8 couches en 24 heures. Examinez si le bébé ne fait pas de selles. Sentez également l’urine de votre enfant. L’urine doit être inodore et claire. En cas d’anomalie, vous devez contacter le plus vite possible un pédiatre ou un médecin.

Comment expliquer le principe des 5 fruits et légumes par jour aux enfants ?
Comment expliquer le végétarisme aux enfants ?

Plan du site